Apithérapie

L’apithérapie est une pratique vieille comme le monde. Comme toutes les techniques thérapeutiques naturelles, elle a subi l’indifférence du milieu de l’industrie pharmaceutique jusqu’aux années 90. Son renouveau résulte de son efficacité et de son innocuité. On doit l’intégration du miel dans la médecine traditionnelle au Dr PR Prescotte du département de chirurgie.

J’ai découvert l’apithérapie grâce à un chirurgien cancérologue et conférencier bien connu en France, Dr Henri Joyeux.
Il vante les bienfaits des produits de l’abeille pour la santé en général, mais également pour aider à ralentir des maladies telles que : la sclérose en plaques, les maladies dégénératives (venin d’abeille), HIV, Alzheimer (pollen et gelée royale), fatigue chronique (pollen) et tout ce qui est asthme, bronchites, maux de gorge, rhumes, otites et herpès (propolis), etc.

J’ai donc poussé mes recherches et trouvé une école en France dirigée par le Dr A. Backer, aussi dirigeant de l’Association Francophone de l’Apithérapie (AFA), et obtenu mon diplôme en 2017.